Pratiques et enjeux de l'agroforesterie dans la zone de contact forêt-savane : le cas d'Obala dans la Région du Centre au Cameroun

D.A. Manfo

Résumé


Résumé
Les systèmes d'association arbres-cultures constituent une technique culturale très répandue en Afrique tropicale. Dans le plateau Sud-camerounais notamment dans la région autour de la ville d'Obala, ces systèmes dominent les pratiques agricoles. Le présent travail a pour objectif d'identifier et de caractériser les systèmes agroforestiers dans la région d'Obala et ses environs. Les données d'enquêtes de terrain ont été recueillies auprès de 70 planteurs/chefs de ménages dans neuf villages autour de la ville d'Obala. L'analyse de ces données montre que la pratique est multiforme et les arbres sélectionnés et/ou cultivés par les paysans revêtent divers enjeux socioéconomiques et écologiques. A l'échelle régionale, la pratique s'illustre par une diversité de techniques dont les principales sont les parcs arborés, les jardins de case et les jachères améliorées. Dans ces systèmes, le reboisement se fait par semis direct ou indirect à partir de la pépinière. Chaque technique agroforestière en fonction des arbres cultivés et préservés, présente une importance socioéconomique et écologique particulière.
Au plan socioéconomique, les espèces ligneuses conservées ou plantées sont utilisées comme des marqueurs culturels, des produits de la pharmacopée et pour la production fruitière. Bien plus, elles sont exploitées comme bois d'œuvre ou de chauffe. La commercialisation des différents produits issus des ligneux agroforestiers contribue à l'amélioration des revenus dans les ménages.
Au plan écologique, de nombreux ligneux génèrent l'humidité dont ont besoin certaines cultures du système notamment le cacaoyer. Ils jouent un rôle antiérosif et disposent pour certains des propriétés fertilisantes dans la plantation.

Abstract
Tree-crop framing systems association are a widespread cultural technique in tropical Africa. In the South-Cameroon plateau, particularly in the area around the town of Obala, these systems dominate agricultural practices. The present work aims to identify and characterize agroforestry systems in the Obala region and its surroundings. Field survey data were collected from 70 farmers / heads of households in nine villages around the town of Obala. The analysis of these data shows that the practice is multifaceted and the trees selected and / or cultivated by the farmers take on various socioeconomic and ecological issues. At the regional level, the practice is illustrated by a variety of techniques, the main ones are park land, home gardens and improved fallows. In these systems, reforestation is done by direct or indirect seeding from the nursery. Each agroforestry technique is based on cultivated and preserved trees, and is of particular socioeconomic and ecological importance.
At the socioeconomic level, the woody species conserved or planted are used as cultural markers, pharmacopoeia products and for fruit production. Moreover, they are exploited as lumber or fuelwood. The marketing of the various products of the agroforestry woods contributes to the improvement of the incomes in the households.
Ecologically, many woody trees generate the moisture needed by some crops in the system, including cocoa. They play an anti-erosive role and provide some fertilizing properties in the plantation.


Mots-clés


Système agroforestier; Espèces ligneuses; Reboisement; Importance socioéconomique; Obala; Agroforestry system; Woody species; Reforestation; Socio-economic importance

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.