Etude des impacts environnementaux et sociaux du projet d'extension de l'usine de la société forestière et industrielle de la Doumé (Arrondissement de Mbang, Département de la Kadey)

D. D. Wado, B. Mougoue, K. Bombone

Résumé


1. Objectif Général
Contribuer à une gestion rationnelle des effets des déchets générés par l'extension de l'usine de la SFID SA de Mbang.

2. Objectifs spécifiques (OS)
OS 1: Décrire l'état initial des composantes du milieu biophysique et de la gestion des déchets de la Société Forestière et Industrielle de la Doumé ;
OS 2: Identifier et caractériser les impacts du projet sur l'environnement;
OS 3: Proposer des mesures d'atténuation des impacts négatifs et d'optimisation de ceux positifs sous forme d'un Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES).

3. Hypothèse
Les activités qui sous-tendent l'extension de l'usine de la SFID à Mbang génèrent sur les composantes des milieux biophysiques et humains des impacts significatifs mais maîtrisables.

4. Méthodologie
La zone d'étude présente un relief faiblement accidenté avec un réseau hydrographique fortement ramifié. Le climat est équatorial de type Sud-camerounien. Le substrat géologique, constitué de sols ferralitiques, repose sur le socle précambrien à roches métamorphiques diverses. On note ça et là une végétation de forêts denses semi-décidues, habitat d'une faune riche et diversifiée.
Ce travail est fondé sur une méthodologie hypothético-déductive axée sur la compilation bibliographique, les enquêtes in situ et les observations directes de terrain. Un choix raisonné doublé à la méthode dite « boule de neige » a permis de conduire les entretiens individuels. Les questionnaires ont été administrés de façon aléatoire. L'analyse des eaux et de la qualité de l'air a été faite respectivement aux laboratoires GEOFOR et DARTHY SERVICE SARL. L'analyse et l'interprétation des résultats de l'étude sont basées sur une approche socio-anthropologique discursive, faisant appel aux outils tels que la check-list, la matrice de Léopold et la grille de Martin Fecteau. Les composantes du milieu sur lesquelles les travaux de terrain se sont focalisés sont: la population locale de Mbang (environ 15 000 habitants) et les modes de vie, l'air, la qualité acoustique, le sol, les eaux souterraines et de surface, la végétation et la faune.


Mots-clés


Impacts environnementaux; extension; SFID; Kadey

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.