Rôle des habitats aménagés sur la petite faune et l'avifaune : cas du groupement Bafou sur le versant méridional des monts Bamboutos

E. Tiomo Dongfack

Résumé


Résumé
La gestion durable des forêts et la conservation de la biodiversité reste une préoccupation majeure dans le monde entier. L'essentiel des efforts est beaucoup plus tourné vers les massifs forestiers naturels aux dépens de milieux anthropisés. Or, les forêts dégradées ou plantées par l'homme ont aussi un fort potentiel de conservation de la biodiversité. L'étude porte ainsi sur le rôle de l'arbre dans l'entretien de la petite faune et l'avifaune non pas dans un espace forestier classique mais dans un espace beaucoup plus anthropisé et surtout marqué par de fortes densités humaines. Le constat fait est celui de la destruction de l'arbre sur le territoire Bafou. En effet, on note une importante diminution de l'arbre dans la zone des plateaux tandis qu'on observe une légère expansion de ce dernier au Nord. La présente étude a donc pour objectif d'établir les relations existantes entre des arbres plantés par l'homme et le développement de la petite faune. Pour atteindre cet objectif, des relevés et des observations ont été effectués sur le terrain.

Le traitement des données issues des sources primaires et secondaires montrent un certain nombre de résultats probants : plusieurs types d'habitats s'observent (concessions à haies vives, concessions en matériaux modernes, champs à haies vives, raphiales, forêts sacrées, plantation d'eucalyptus) et jouent un important rôle dans le maintien de la faune. Dans les concessions, on note une abondance d'individus de l'avifaune (2,5% dans les concessions en matériaux modernes contre 30,35% dans les concessions à haies vives). Le moineau gris est à cet effet l'espèce la plus fréquente dans ces habitats. La petite faune caractérisée par les espèces telles écureuils et civettes représente 6,83% dans les concessions à haies vives tandis qu'elle est nulle dans les concessions en matériaux modernes. Dans les autres habitats, la petite faune représente 9,45% dans les champs à haies vives, 49,19% dans les forêts sacrées, 10,10% dans les plantations d'Eucalyptus et 24,43% dans les raphiales. Pour ce qui est de l'avifaune, on note une présence de 21,12% dans les champs à haies vives, 26,28% dans les forêts sacrées, 5,89% dans les plantations d'Eucalyptus et 13,85% dans les raphiales. Les différentes activités menées par les hommes sur ce territoire s'intensifient davantage et ont des répercussions graves sur ladite faune; véritable disséminatrice, elle permet de garder un système non « arboricide».
 


Abstract
Sustainable forest management and biodiversity conservation remains a major concern around the world. Most of the effort is much more focused on natural forest areas at the expense of anthropized environments. Degraded or planted forests also have a high potential for conserving biodiversity. The study thus focuses on the role of the tree in the maintenance of small fauna and birds not in a classical forest area but in a much more anthropized space and especially marked by high human densities. The observation made is that trees are being destroyed in Bafou. Indeed, there is a significant reduction of trees in the plateau zone while we observe a light spread of the latter in the north.

The present study aims at establishing the existing relationship between trees planted by man and the development of the small fauna. To achieve this goal, surveys and observations were conducted in the field. The processing of data from these primary and secondary sources shows a number of convincing results: several types of habitats are observed (quickset hedge compounds, modern material compounds, quickset hedge fields, raffia areas, sacred forests, eucalyptus plantings) which play an important role in fauna preservation. In compounds, we note a domination of avifauna individuals (2.5% modern material built against 30.35% quickset hedge compounds). The ‘‘gray house sparrow'' is to that effect the most frequent species in those habitats. The small fauna characterised by species such as squirrels and civet-cat represents 6.83% in quickset hedge compounds meanwhile it is null in the modern material built one. In the other habitations, the small fauna represents 9.45% in quickset hedge fields, 49.19% for sacred forests, 10.10% for Eucalyptus plantation and 24.43% for raffia areas. As for avifauna, 21.12% are found in quickset hedge fields, 26.28% in sacred forests, 5.89% for Eucalyptus plantations and 13.85% for raffia areas. The various activities carried out by man on this land are more and more intensified and have bad effects on the fauna.; as a true disseminator, it helps in maintaining a ‘‘non-tree destroying'' system.


Mots-clés


Bocage; conservation; entretien; petite faune; avifaune; Landscape; conservation; preservation; small fauna; avifauna

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.