Analyse diachronique de l'occupation des terres pour la conception d'une base de données géo-référencées de suivi des dynamiques territoriales dans la commune rurale de Koumbia au Burkina Faso

R. Ngo Makak, P. Sanou, I. Touré, M. Tchindjang, J. S. Makak

Résumé


Résumé
Au Burkina Faso, comme partout ailleurs en Afrique, l'occupation anarchique des terres est devenue un problème environnemental majeur ces dernières années. Pour mieux saisir la problématique de l'occupation des sols et de leurs évolutions, le choix de la commune comme échelle d'observation de la couverture terrestre et des rythmes des changements qui affectent les sols a été privilégié. C'est dans cette optique que la présente étude s'est fixé pour objectif d'analyser l'occupation des terres dans la commune rurale de Koumbia pour mieux évaluer les problèmes environnementaux afin d'aider les autorités locales à prendre des décisions en faveur d'un développement durable. Pour cela, il s'est agi de recenser les données disponibles concernant la zone d'étude, les sauvegarder dans une base de données géo-référencées sous Microsoft (MS) Access 2013.

Le but étant de faire de cette commune un site de référence pour le suivi à moyen et à long terme les dynamiques territoriales liées aux changements s'opérant au niveau des exploitations agricoles. L'analyse s'est faite sur la base de traitement d'images satellitaires Landsat TM et ETM+ des années 1999, 2006 et 2009. Les résultats obtenus montrent que durant cette période, les champs/jachères, les affleurements cuirassés et les savanes herbeuses ont progressé de 201%, 162% et 25% respectivement. A l'opposé, les forêts galeries/ savanes arborées, les savanes arbustives, les sols nus et les plans d'eau ont respectivement régressé de 40%, 61%, 70% et 56%. L'étude révèle en outre que la culture intensive du coton a entrainé la dégradation des sols, l'expansion des superficies agricoles et donc la dégradation des ressources naturelles. Toutefois, les changements climatiques, les autres activités agricoles et pastorales, la pression démographique et l'activité minière constituent les principales causes de ces mutations.


Abstract
In Burkina Faso, as elsewhere in Africa, uncontrolled land occupation has become a major environmental problem in recent years. To better understand the issue of land use and it development, Koumbia municipality was chosen as observation scale of land cover and changes rhythm that affect the soil. In this line, this paper aim at analyzing the land use in the Koumbia rural council to better assess environmental issues in order to assist local authorities in decision making for sustainable management. It succeeded in identifying the available data on the study area, saving them in a geo-referenced database with Microsoft Access 2013 software.

The aim is to provide a common reference site to track territorial dynamics in the medium and long term related to changes taking place at the farm level. The analysis was done on Landsat satellite images of 1999, 2006 and 2009. The results show that during this period, fields/fallow outcrops, battleships and grassland increased by 201%, 162% and 25% respectively. Conversely, galleries forests/tree savannas, shrub lands, bare soils and water bodies decreased by 40%, 61%, 70% and 56% respectively,. The study further showed that the intensive cultivation of cotton has led to the soil degradation, expansion of agricultural land and thus the degradation of natural resources. However, climate change, other agricultural and pastoral activities, demographic pressure and mining are the main causes of these changes.


Mots-clés


Burkina-Faso; Occupation des sols; Commune de Koumbia; Base de données; géo-référencées; and occupation; Koumbia council; database; geo-referenced

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.